L'Animal au centre de l'échange

AZCO : La médiation animale comme support de bien-être

La médiation par l'animal : des activités sources de bien-être

Le respect des animaux passe avant tout par le fait de ne pas vouloir imposer des activités à son compagnon animalier. S'engager dans la médiation animale en imaginant un animal parfait, idéal, multitâche, à même de répondre à toutes nos projections, nos attentes, nos représentations revient à utiliser les animaux comme des objets.

 

Une pratique respectueuse doit donc absolument partir de l'animal de non l'inverse. Chaque espèce et même chaque animal a ses propres particularités, ses besoins, ses activités propres.

Le chien : un compagnon de choix en médiation

Très souvent associé à des programmes de Thérapies Facilitées par l’Animal, le chien permet de nombreuses activités et convient aussi bien à un large public.

 

 

 

Il n'existe pas de chien idéal pour la médiation animale. En dehors des chiens catégorisés dont la présence et la mise en contact avec le public sont règlementés, toutes les espèces peuvent porter d'excellents chiens médiateurs.

 

De la même façon, qu'il porte les poils longs ou courts, clairs ou foncés, qu'il soit joueur ou plutôt calme, chaque chien a ses propres qualités et ses limites personnelles.

Il revient à l'intervenant de connaître parfaitement le fonctionnement et le langage de son chien pour être plus à même de travailler en équipe et non pas accompagné d'un "objet". 

 

Le respect implique de s'en rapprocher et d'en tenir compte dans le choix des activités en séance. Pour aider l'intervenant dans cette démarche, un test spécifique du chien médiateur existe. Il permet, de façon objective, de dresser un portrait du tempérament du compagnon canin mais aussi d'enclencher une réflexion sur les activités qui favorisent son bien-être, sur ses façons d'exprimer son inconfort et sur le stress potentiel ressenti dans des situations d'ateliers auprès de différents publics.

En savoir plus sur les chiens médiateurs ici.

Le lapin en séance :

un rappel puissant de l'enfance

Le lapin est l’animal associé à l’enfance.Il réveille en chacun des souvenirs lointains. Ses longues oreilles tombantes (ou pas) font naître les confidences les plus secrètes. Son poil doux appelle la main pour une caresse. Lors des ateliers, il se montre vif et curieux.

 

Pour autant, tous les lapins n'apprécient pas les caresses et les brossages. Seule une préparation attentive et régulière peut venir déclencher cette envie de contact.

.

L'intervenant devra aussi observer avec attention son lapin afin de déterminer si d'autres activités pourraient être proposées lors des séances, favorisant le bien-être de son compagnon tout en dynamisant le travail autour du soin.

Le cobaye :

Un partenaire haut en gourmandise

Le cochon d'inde ou cobaye est un animal sociable, au caractère globalement facile. Il communique en émettant de petits cris parfois semblables aux chants des oiseaux.

 

 

Pendant les activités, le cobaye se révèle curieux et gourmand. En atelier, sa présence permet d’aborder de façon ludique et sensorielle des thèmes autour de l’alimentation notamment.

 

 

Avant tout, le cobaye est un animal grégaire qui ne s'épanouit qu'en groupe. L'intervenant en médiation animale devra donc être accompagné de plusieurs cobayes et prendre en compte les rapports entre eux pour favoriser leur bien-être. La présence de cabanes et de coins de repli sur table seront autant d'éléments rassurants pour le cochon d'inde.

Le chinchilla :

La douceur et la fragilité en zoothérapie

Pour garder la douceur de son pelage, le chinchilla prend des bains de sable très amusants à observer !

Son caractère est vif et curieux.

Il se déplace très rapidement en sautant parfois sur d’importantes hauteurs !


Le chinchilla est l’un des animaux les plus doux qui soit. Son apparence étonne autant qu’elle attire le regard.

Ses grandes oreilles et sa façon particulière de prendre les aliments dans ses deux pattes fait de lui un animal attachant.

 

Pour autant, la prudence s'impose grandement pour les séances associant des chinchillas car ceux-ci, en dehors d'un travail d'habituation et de préparation intenses, pourront se montrer relativement "stressables" et fragiles en séance.

Il est donc primordial de rester particulièrement attentif à leur bien-être en séance et de poser un cadre et des limites de façon rigoureuse en séance.

La chèvre en médiation :

Jeux et câlins, invités dynamiques en séance

Intrépide et attachante, la chèvre est un animal gourmand et curieux. Elle aime globalement escalader et grimper et peut se montrer câline et docile.


En atelier, elle peut apprécier les jeux moteurs, les balades ou encore les parcours d’agility adaptés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Sensible aux friandises et aux caresses, elle est à la fois originale et particulièrement ludique. Sa sensibilité oblige à une approche souple et contrôlée et à une observation fine et ajustée.

Le pogona : un lien étrange à l'archaïque

Le pogona évoque sans aucun doute la préhistoire et les mystères liés aux dinosaures.


Animal curieux, original et surprenant, il permet en atelier un travail intéressant sur les émotions et les craintes.

Ses particularités font de lui un animal passionnant pour la découverte d’une nouvelle espèce et la confiance en soi.

Sa démarche particulière et son régime alimentaire réveillent la curiosité et l’humilité.

 

 

Le travail associant les pogonas implique entre autre une attention spécifique sur les conditions climatiques (températures, UV, humidité) en séance et sur la qualité des manipulations.

Tel : 06 31 80 20 67 -E mail : azco.formations@gmail.com

Formation Médiation par l'animal / "Zoothérapie"

 

FERME DE TAVANNE - 21560 ARC SUR TILLE

SIRET : 44256499300032

N° Formateur : 27210378221